Comment encourager l’estime de soi chez votre enfant

Nous sommes heureux de partager ce blog de notre propre psychologue pour enfant, Dr. Marie-Eve Dubois. Marie-Eve est bilingue et travaille avec les enfants et les familles en Français et en Anglais. Ce blog est aussi disponible en Anglais.  

Ça fait mal à un coeur de parent de voir son enfant dire qu’il n’est pas aussi beau ou aussi bon que ses pairs. Évidemment, les parents s’inquiètent de l’impact de tells pensées sur le bien-être émotionnel de leur enfant. Et ils ont bien raison: il a été démontré qu’une faible estime de soi à l’adolescence prédit les symptoms de dépression jusqu’à deux décennies plus tard  (Steiger, Allemand, Robins, & Fend, 2014).

Comment peut-on aider à augmenter l’estime de soi de notre enfant ou ado, dans ce cas? La réponse facile serait de les louanger pour chaque geste qu’ils font, non? Après tout, le fait de recevoir des compliments les aiderait à se sentir mieux, il me semble? Et pourtant, ce n’est pas le cas. En effet, selon une étude récemment publiée dans Psychological Science , cette stratégie risque plutôt d’amener l’effet contraire (Brummelman, Thomaes, Orobio de Castro, Overbeek & Bushman, 2014)! Non seulement cette strategie encouragerait les enfants à croire qu’ils doivent atteindre des standards excessivement élevés, elle décourage les enfants de s’engager dans d’importantes activités d’apprentissage.

Que faire alors? Bien que de recevoir des compliments à la pelletée  ait pour effet que l’enfant se sente aimé et apprécié (quoi qu’ils risquent également de réaliser que ça sonne parfois faux), le problème est que ces compliments n’aide pas au développement du sentiment de compétence de l’enfant. Pourtant, ce sentiment de compétence est directement lié à l’estime de soi.

Voici donc quelques façons d’encourager le sentiment de competence et l’estime de soi de vos enfants et ados:

  1. Laissez-les prendre des risques. N’essayez pas constamment d’éviter l’échec à votre enfant. Les échecs finiront par arriver un jour ou l’autre, et il vaut mieux que votre enfant apprenne à gérer les émotions qui viennent avec
  2. Laissez votre enfant faire des choix qui sont appropriés pour son âge. Il s’agit d’une belle façon de leur faire sentir qu’ils ont un certain pouvoir sur leur vie.
  3. Aidez votre enfant à établir des objectifs réalistes. Par exemple, si votre enfant a de la difficulté à apprendre une nouvelle pièce de piano, pourquoi ne pas retourner vers des morceaux plus faciles et plaisants? Lorsque votre enfant sera prêt, il retournera aux pieces plus difficiles sans avoir développé une hantise du piano.
  4. Offrez des compliments. Toutefois, assurez-vous de vous concentrer sur l’effort plutôt que le résultat, et ce, avec un ton sincère.

Laisser un Commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>